Massacre à Chambéry

Année de publication: 1973

 

KERGRIST Jean    Massacre à Chambéry, collection "Théâtre en France", P. J. Oswald, achevé d'imprimer en mai 1973 par Daniel Chénel imprimeur à Honfleur. -73p.

Le dimanche 15 décembre 1968, Jean-Pierre Thévenin, 24 ans, ouvrier, entre, vivant et en bonne santé, dans le commissariat de Chambéry. À 23h10, il est présenté mort à l'hôpital. Début de l'affaire Thévenin qui, après deux ordonnances de non-lieu disculpant la police, sera définitivement classée le 5 janvier 1973.

Le texte de cette pièce d'intervention est suivi d'un dossier collectif où l'on note la signature de Pierre Vidal-Naquet. La pièce ne pourra être créée comme annoncé "à la rentrée 1973" par le Théâtre Éclaté d'Annecy : en juin, M. Bosson, sénateur-maire d'Annecy supprimait  toutes les subventions de la compagnie fondée par Alain Françon; en  septembre, les CRS puis les bulldozers délogaient les artistes de leur local. Finalement  la pièce sera jouée par "Les Rénégats de Trouville", dans une mise en scène de Daniel Guilbert. En septembre 1973, J’ai confiance en la justice de mon pays, pièce sur le même sujet, écrite par Alain Scoff et jouée par le Théâtre-Bulle, continuera à maintenir l'attention sur l'affaire Thévenin et les violences policières. Elle sera éditée par P.J. Oswald en 1975.

Sur les décès dans les commissariats de police, voir aussi  Trois secondes dans la vie d’un Milanais (Chroniques policières), publié par P.J. Oswald en octobre 1973. Sur les décès en prison, voir Fils Carlos décédé. (P. J. Oswald, avril 1974).