Lo Teatre de la Carriera / Claude Alranq

Même si son nom n'apparaît pas sur la première de couverture de Tabò ou La dernière Sainte-Barbe, La Pastorale de Fos, La liberté ou la mort, édités chez P.J. Oswald, Claude ALRANQ est l'auteur des textes de ces trois spectacles créés par Lo Teatre de la Carriera, basé alors à Arles.

(À la même époque, Jean-Claude Scant est l'auteur des textes des spectacles créés collectivement par le Théâtre de l'Olivier d'Aix-en-Provence, Jacques Kraemer de ceux créés par le Théâtre Populaire de Lorraine.)

Les textes des deux précédentes créations collectives présentées par Lo Teatre de la Carriera - Mort et résurrection de M. Occitania (4 Vertats, juin 1971), La guerre du vin (4 Vertats, janvier 1973) - furent édités sans nom d'auteur ni mention des noms des membres de l'équipe. Quatre autres spectacles de Lo Teatre de la Carriera firent l'objet d'un recueil publié par Solin en janvier 1981 sous le titre L'écrit des femmes / Paroles des femmes des pays d'oc : Saisons de Femme de Catherine Bonafé et Anne Clément, Le miroir des jours ou Le mitat del camin de Catherine Bonafé, Marie-Hélène Bonafé et Anne Clément, Chants de la galina et Porte à porte de Marie-Hélène Bonafé. En novembre de la même année, Solin publiait le texte d'Anne Clément, L'estrangier.

Né le 21 février 1947 à Pézenas (Hérault), Claude Alranq fonda Lo Teatre de la Carriera en 1968. Outre les trois textes édités chez Oswald, il signe La fille d’Occitania (Actes Sud, collection Théâtre occitan,1978). Comédien, metteur en scène, et aussi universitaire, chercheur dans le domaine de l'ethno-scénologie, il est l'auteur de Théâtre d'oc contemporain ou les arts de jouer dans le midi de la France (1995) et du Répertoire du théâtre d'oc contemporain1939-1996 (1997), parus à Pézenas chez Jean-Charles Domens.